Hourra

14 avril 2017

40 ans déjà!!!

qui s'en souvient encore, de ce coup de clé à molette????

Posté par lebradeur à 23:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mars 2017

Il a été scientifiquement démontré qu'il est impossible

de travailler en ayant mis Hiromi UEHARA qui joue sur une autre fenêtre de votre PC.

https://www.youtube.com/watch?v=NqVDIFaCK8U

Posté par lebradeur à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2017

Lui

a quel âge? Plus de 70 ans, très certainement. Malgré des efforts pour soigner son apparence, dont une cravate, défraichie, mais cravate quand même, ses vêtements ont du mal à garder une allure.

En face de lui, un petit comptoir dans l'allée du grand centre commercial. Derrière le comptoir, le technicien se tient légèrement de profil, et tu analyses cette posture comme celle d'une personne qui voudrait s'éloigner.

"Et vous n'avez pas de pièce de rechange?

-Non, ce modèle... je ne connais pas. Ca ne se fait plus.

-Et vous pouvez la commander?

-Non, mais... Je ne sais pas trouver ça. Je ne connais pas... C'est... un ancien modèle de grille. Il vaudrait mieux en acheter un neuf."

Du bout des doigts, le technicien repousse légèrement le coffret qui se déplace de quelques centimètres sur le comptoir.

Le coffret est en carton recouvert d'une imitation de cuir noir. C'est une boite avec un couvercle qui se rabat et se verrouille avec un bouton pression. L'intérieur est tapissé d'un velours rouge. Le coffret contient un rasoir électrique, forcément ancien, et quelques accessoires. Le carton, le skai noir, l'intérieur en velours, te font remonter des souvenirs d'objets de ton enfance.

Le vieux monsieur regarde le coffret, le technicien, le coffret. Il tient le couvercle ouvert entre ses doigts, hésitant sur le geste.

A côté de lui, une dame d'environ 35 ans. Elle n'a rien dit jusque là. Elle pose deux doigts sur l'avant-bras du monsieur.

"On va s'en aller, Monsieur. On va y aller."

Il relève le couvercle de la boite, le rabat, et verrouille avec le bouton pression. Il reprend le coffret maintenant fermé, et le met dans un sac en plastique. La dame s'éloigne, en veillant à ce que le vieux monsieur l'accompagne.

Au bout de son bras pend le sac en plastique.

Posté par lebradeur à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2017

Boite sculptée Hollandaise 16eme siecle

En haut le paradis au dessus de l'enfer. Moitié du bas, l'annonciation.

 

boite_hollandaise_16eme_siecle

Allez, au boulot. Vous avez quatre heures.

Posté par lebradeur à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2016

Dilemne

Quand tu avais acheté ces stylos rouge, idéaux pour annoter furieusement les copies, le prix hallucinant de 1.5€ la boite de 10 t'avait semblé une sorte de signe.

Tu avais calculé que tu partirais en retraite avant d'avoir fini la boite.

Tu viens de prendre l'avant dernier, et tu restes preplexe. La consommation semble avoir été plus importante que prévue. Ou bien tu vas partir plus vite que prévu.

Que faire? Ecrire moins? Partir prochainement? En acheter d'autres?

Posté par lebradeur à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Elle

bon, tout d'abord, tu ne l'as pas remarquée. Elle est du genre fille de la marge, entre deux galères, entre deux trains, entre deux stages, entre deux bandes, entre deux pièces, entre deux tickets resto.

Elle a probablement les cheveux rasés sur les côtés, et les dreadlocks tenus en haut par un foulard noué. Elle a probablement un pantalon trop vaste, ou un pantalon de treillis. Elle porte des couleurs pâles, et peut être des taches sur ses vêtements.

Elle est sur la plateforme entre deux trains. Sans doute pas de billet, pense-tu. Ou pas de place à elle, comme toujours.

Quand la porte glissante du wagon s'ouvre, tu entends soudain une dispute. Quelqu'un reproche à la jeune femme de ne pas avoir laissé la place, et de ne pas avoir tenu... quelque chose.

De l'autre côté du couloir, il y a un type énervant. Une veste noire avec un col m'as-tu-vu. Une chemise avec le col ostensiblement ouvert. Des cheveux savamment ébouriffés. L'artiste qui se la joue. Il relit une partition de son instrument, puis la range.

La jeune femme possède un très gros chien bonnasse. Il se laisse tomber lourdement le long de la porte glissante, pour s'allonger.

Plus tard, il se lève. Alors qu'il regarde à travers la porte glissante, il se retourne, en souriant. Tu le vois prendre son smartphone, et prendre plusieurs photos de la plateforme, en douce, via les vitres de la porte glissante.

Quand tu descends à la gare, tu vois que la jeune femme continue son périple plus loin. Elle retient en les engueulant, non pas un, mais deux chiens. Le plus gros que tu avais vu, et un autre. Les deux adoreraient filer du wagon et sauter sur le quai. Elle les retient à grands renforts d'imprécations et de mouvements de bras.

A l'opposée de la porte par laquelle du descends du train, sur la plateforme, elle a posé une grand valise au sol. La valise est ouverte et le couvercle est posé contre la porte qui est restée fermée.

Dans la valise, sur les vêtements, tu vois que six ou huit chiots grouillent.

Posté par lebradeur à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2016

Eux

sont trois, et gros.

La première dame est assise à une table, où une affiche écrite grossièrement, explique la cause pour laquelle elle milite et demande de l'argent. Son regard vide ne croise personne.

Lui est le plus gros des trois. Il est vraiment très gros, et porte, outre un T-shirt, et un short assez quelconque, une perruque de déguisement en plastique, violette. Il déambule en se dandinant, et, vite fatigué, se pose sur une chaise, face aux caisses du magasin, croisant du regard les acheteurs qui poussent leurs caddies.

La troisième est la plus âgée. Tu lui donnes soixante ans. Elle est assise contre un pilier. Elle porte un faux nez rouge, non pas en forme de balle de ping-pong, mais plutôt allongé. Elle semble triste et fatiguée. A ses pieds, une bassine rouge avec de nombreuses pièces de dizaines de centimes.

A chque client qui quitte la supérette, elle crie d'une voix triste:

"Pour les clowns des hopitaux!"

Posté par lebradeur à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2016

Les pandas? Laissez les crever...

https://www.youtube.com/watch?v=K3tNgwQwKK4

Posté par lebradeur à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2016

A propos de larmes de Bohème

J'ai trouvé une série de videos qui justifient à elles seules de vivre encore un peu plus.

Tout d'abord les perles de Cristal, ou aussi gouttes du Prince Rupert

Hydraulic Press | Prince Rupert Drops | Amazing Effect !! - YouTube

Mais aussi (et je n'aurais pas cru que ça n'explose pas)

https://www.youtube.com/watch?v=7TnWll0gCSc

Plus stupide, et donc plus drôle:

https://www.youtube.com/watch?v=69fr5bNiEfc

Etc...

de rien.

 

Posté par lebradeur à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2016

hourra

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumpologie

Posté par lebradeur à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]